Installateurs chauffage, rafraîchissement, eau chaude, ventilation

ESPACE INSTALLATEUR
Vous avez déjà un compte?

Mot de passe oublié ? Rejoindre le réseau d'installateurs Cositec

Foire aux questions sur une VMC

Les catégories :

VMCASPIRATION CENTRALISEET.ONET.FLOW HYGRO+ CONNECTÉ

 

Vos questions sur la VMC :

1- Comment faire pour aérer correctement ma maison ?

2- Est-il obligatoire d’avoir des entrées d’air au-dessus des fenêtres ?

3- La ventilation est-elle obligatoire dans une maison ?

4- Ouvrir les fenêtres ne suffit pas pour aérer ?

5- Quelle ventilation pour une résidence secondaire ?

6- Qu’est-ce qu’une VMC ?

7- Quelle est la différence entre une VMC simple flux et une VMC double flux ?

8- Qu’est-ce qu’une ventilation hygroréglable ?

9- Quelle est la différence entre une ventilation hygro A et hygro B ?

10- Est-il possible d’utiliser la VMC pour faire de la climatisation ?

11- Quels sont les avantages d’une association entre une VMC double flux et un puits climatique ?

12- Quelles conditions particulières impose l’installation d’une VMC ? Qu’est-ce qu’une entrée d’air parasite ?

13- Peut-on installer une ventilation dans une maison existante ?

14- Qui peut installer une VMC ?

15- Est-il possible de transformer une VMC simple flux en double flux ?

16- Comment nettoyer les bouches de ventilation ?

17- Comment nettoyer les entrées d’air ?

18- Comment nettoyer le groupe de ventilation ?

19- Est-il possible de remplacer une bouche de ventilation ?

20- Où sont les filtres d’une VMC double flux ?

21- Est-ce qu’un système de ventilation est bruyant ?

22- Quelle est la consommation électrique d’une ventilation ?

23- Est-ce vraiment intéressant d’installer une VMC double flux sur le plan des économies d’énergie ?

24- Que se passe-t-il si la ventilation est insuffisante ?

 

Vos réponses sur la VMC :

 

1-Comment faire pour aérer correctement ma maison ?

Les maisons les plus anciennes sont très bien aérées. L’air passe au travers des murs, des fenêtres et du toit. Mais il faut alors beaucoup chauffer pour conserver une ambiance confortable. Une bonne aération consiste donc à renouveler l’air pour le débarrasser de ses polluants, mais juste ce qu’il faut pour réduire les pertes de chaleur et limiter les dépenses d’énergie. Pour atteindre cet objectif, les constructions modernes sont bien calfeutrées et la ventilation est soigneusement contrôlée. Le confort sans le gaspillage.

 

2- Est-il obligatoire d’avoir des entrées d’air au-dessus des fenêtres ?

Non. Cette disposition est très courante parce que c’est la plus pratique. Mais il existe des entrées d’air qui s’installent au travers des murs, à l’extrémité d’un conduit. D’autre part, dans une VMC double flux, il n’y a plus d’entrées d’air extérieur dans les pièces de vie. L’air neuf est diffusé par des bouches, indépendantes des fenêtres.

 

3- La ventilation est-elle obligatoire dans une maison ?

Oui. L’arrêté du 24 mars 1982 impose une aération générale et permanente dans toutes les constructions neuves. Il précise aussi qu’elle doit balayer la totalité du logement, grâce à des entrées d’air installées dans les pièces principales et des sorties placées dans les pièces de service.

 

4- Ouvrir les fenêtres ne suffit pas pour aérer ?

C’est largement suffisant, ponctuellement, pour évacuer une mauvaise odeur. Mais la pollution ne se limite pas à cela. Ouvrir les fenêtres, même régulièrement, ne permet pas de contrôler le taux d’humidité ou le gaz carbonique, et l’aération n’est pas permanente. Entre deux ouvertures, vous vous intoxiquez lentement. Et lorsque vous aérez, bonjour les courants d’air, les insectes, le bruit, le froid !

 

5- Quelle ventilation pour une résidence secondaire ?

Si vous ne l’habitez qu’aux beaux jours, une ventilation naturelle suffit. Si vous l’occupez l’hiver, si elle est humide ou si vous la chauffez, installez une VMC hygroréglable de type B. Lorsque la maison est vide, la ventilation tourne au ralenti et juste ce qu’il faut pour éviter les odeurs de moisi.

 

6- Qu’est-ce qu’une VMC ?

Ce sigle signifie Ventilation Mécanique Contrôlée. Il regroupe tous les dispositifs d’aération équipés d’un moteur, destinés à assurer le renouvellement de l’air intérieur.

 

7- Quelle est la différence entre une VMC simple flux et une VMC double flux ?

Dans une VMC simple flux, l’air entre dans la maison par des grilles placées dans les pièces de vie. Il ressort par des bouches d’aspiration installées dans les pièces de service. Il n’y a qu’un flux parce que seules les bouches d’extraction sont reliées au moteur. Dans une VMC double flux, un deuxième moteur diffuse l’air neuf dans les pièces de vie. L’intérêt est de croiser les deux flux : l’air froid provenant du dehors est réchauffé par l’air chaud évacué. Le rendement peut atteindre 90 %.

 

8- Qu’est-ce qu’une ventilation hygroréglable ?

C’est une VMC spéciale qui comporte des bouches d’extraction, voire des entrées d’air, équipées de capteurs d’humidité. Ces détecteurs adaptent en permanence le débit d’air. Il augmente s’il fait humide et ralentit s’il fait sec. Cela réduit les pertes de chaleur et donc le gaspillage.

 

9- Quelle est la différence entre une ventilation hygro A et hygro B ?

En hygro A, seules les bouches d’extraction disposent d’un capteur d’humidité. En hygro B, les entrées d’air, dans les pièces de vie, disposent à leur tour, d’un capteur. Le renouvellement de l’air est ainsi contrôlé avec précision dans toutes les pièces de la maison.

 

10- Est-il possible d’utiliser la VMC pour faire de la climatisation ?

Non, car la climatisation consiste à conditionner l’air, sans tenir compte des conditions extérieures. En revanche, grâce à la Températion® Réversible, il est tout à fait possible de préchauffer l’air de renouvellement en hiver et de le rafraîchir en été. C’est largement suffisant sous nos latitudes, à condition que la maison soit correctement isolée.

 

11- Quels sont les avantages d’une association entre une VMC double flux et un puits climatique ?

En récupérant près de la totalité de la chaleur de l’air extrait (jusqu’à 90 %), l’échangeur d’une VMC double flux est redoutablement efficace en hiver et en intersaison. Mais il est sans effet en été. Le puits climatique le remplace alors pour diffuser de l’air rafraîchi dans toute la maison. Le passage entre l’échangeur et le puits climatique s’effectue au moyen d’un by-pass. Une autre solution consiste à vous équiper d’une VMC double flux thermodynamique (Températion® Réversible), dotée d’une pompe à chaleur, très efficace pour le rafraîchissement estival, qui permet de vous passer de la réalisation du puit climatique.

 

12- Quelles conditions particulières impose l’installation d’une VMC ? Qu’est-ce qu’une entrée d’air parasite ?

Une ventilation performante est inutile si vous n’isolez pas parfaitement votre maison et si vous ne disposez pas d’un système de chauffage à haute efficacité. D’autre part, pour que votre ventilation fonctionne correctement, il faut supprimer les entrées d’air parasites, c’est-à-dire tous les points singuliers où l’air peut passer (portes, fenêtres, trappes, conduits, fissures…).

 

13- Peut-on installer une ventilation dans une maison existante ?

Oui. Il existe une solution pour chaque cas particulier. Contactez-nous pour en savoir plus.

 

14- Qui peut installer une VMC ?

Adressez-vous à votre artisan habituel : plombier, électricien, chauffagiste ou bien trouver le spécialiste agréé Cositec le plus proche de chez vous. Ils sont tous qualifiés pour la pose de ce type de produit.

 

15- Est-il possible de transformer une VMC simple flux en double flux ?

Rien n’est impossible. Toutefois un certain nombre de contraintes doit être envisagé, à commencer par la mise en place d’un second réseau de gaines, nécessaire à l’insufflation de l’air neuf. Il faut aussi prévoir l’installation de l’échangeur double flux, de préférence à l’intérieur du volume chauffé. Il est souvent plus simple de faire évoluer l’installation existante, par exemple, en transformant votre VMC autoréglable en hygroréglable de type B.

 

16- Comment nettoyer les bouches de ventilation ?

En moyenne 2 à 3 fois par an ou dès qu’elles vous semblent trop sales, déboîtez leur capot en plastique. Certains passent au lave-vaisselle, mais il est plus simple de les nettoyer avec un détergent ménager courant et une éponge.

 

17- Comment nettoyer les entrées d’air ?

Une fois par an, vérifiez par l’extérieur que des insectes ne les ont pas utilisées pour construire leur nid ou qu’elles ne sont pas bouchées par des débris, des bourres de peuplier, … De temps en temps, passez le suceur de l’aspirateur, des deux côtés de l’entrée d’air, extérieur et intérieur.

 

18- Comment nettoyer le groupe de ventilation ?

Tous les trois ans, arrêtez le fonctionnement de la VMC. Démontez le capot du groupe de ventilation. Dépoussiérez soigneusement, à l’aspirateur, les roues d’entraînement et les hélices. Remontez le capot. Rétablissez le courant électrique.

 

19- Est-il possible de remplacer une bouche de ventilation ?

Oui, les diamètres sont standards. Toutefois, prenez garde à bien choisir le modèle de remplacement. Il doit être adapté au type de VMC (autoréglable, hygroréglable), au débit recherché et à la fonction (cuisine, toilettes, salle de bains).

 

20- Où sont les filtres d’une VMC double flux ?

Ils sont situés sur l’échangeur, sur le circuit d’amenée d’air. Vérifiez en même temps que l’évacuation des condensats n’est pas bouchée.

 

21- Est-ce qu’un système de ventilation est bruyant ?

Le fonctionnement d’un extracteur individuel peut s’avérer gênant. Mais celui d’une VMC ne doit jamais l’être. Au plus, vous devez percevoir un léger souffle au niveau des bouches d’extraction. Si cela vous gêne, envisagez un dysfonctionnement. Un bruit excessif peut être provoqué par un encrassement des bouches, une panne de moteur, ou un défaut de conception. Contactez votre installateur … après avoir nettoyé les bouches !

 

22- Quelle est la consommation électrique d’une ventilation ?

La consommation électrique d’une VMC simple flux standard ne dépasse pas celle d’une ampoule (entre 40 et 80 watts selon les modèles). En version Micro-watt, elle consomme même moins qu’une lampe à économie d’énergie (moins de 15 W pour Bahia Compact Micro-watt) !

 

23- Est-ce vraiment intéressant d’installer une VMC double flux sur le plan des économies d’énergie ?

Dans une maison à haute efficacité énergétique, parfaitement bien conçue et isolée, la ventilation représente une grande part des pertes résiduelles de chaleur. Car, malgré tout, il faut bien respirer ! La VMC double flux, en récupérant jusqu’à 90 % de cette chaleur, apporte une économie substantielle et permet d’entrevoir l’avenir proche, celui où les maisons produiront plus d’énergie qu’elles n’en consomment. En effet, si la maison ne perd presque plus d’énergie, il suffit d’ajouter un système de production, des capteurs solaires par exemple, pour que son bilan devienne positif !

 

24- Que se passe-t-il si la ventilation est insuffisante ?

D’abord le taux d’humidité remonte et, avec lui, la sensation d’inconfort. L’ambiance est moite en été. Vous frissonnez en hiver, ce qui vous pousse à augmenter le chauffage. Ensuite les odeurs stagnent. Votre maison sent le renfermé. Les moisissures se développent, en haut des murs, dans la salle de bain, dans les placards à vêtement. Une mauvaise ventilation favorise aussi la prolifération des acariens, redoutés des allergiques, les asthmatiques en particulier. Enfin, l’air intérieur se charge en polluants divers (COV, formaldéhyde, …), dont certains présentent des risques graves pour la santé (benzène, toluène, monoxyde de carbone).

 

Inscrivez-vous à notre

Newsletter

Pour être informé des dernières actualités du réseau d’installateurs Cositec et pour en savoir plus
sur les services proposés : études thermiques, installation, mise en service, réparation et entretien.

Nous contacter

Fermer ×